Pour choisir mes vacances, faut que je fasse assmat !

Être maman, c’est s’agaçer.

Ouf, je respire…!

Je m’explique.

J’ai déjà dit que j’appréciais  beaucoup la nounou de M. Et je maintiens. Mais il y a ce truc qui m’ennuie chez les assistantes maternelles en général : leur contrat. Et plus précisément leurs vacances. Je vais peut-être pas me faire des copines, mais il y a quand même un certain nombre d’avantages à être assistante maternelle.

Et wé, les ass’mat, elles ont un principe : ne jamais prendre de congés en juillet.  Juillet, c’est nul. Juillet, c’est has been, août c’est so 2012. Et ce qu’il faut savoir, c’est qu’elles ont le droit de nous imposer leurs dates de  congés dès lors qu’elles ont plusieurs employeurs.

Et la nôtre, elle est très réglo sur les principes, elle met un point d’honneur à les respecter. L’année dernière, je n’ai pas eu à trop batailler pour être une aoûtienne, au boulot ça les arrangeait puisqu’il leur fallait du monde présent en juillet. Et comme je suis loiiiiiin d’être la seule maman à employer une nounou soucieuse du respect de sa convention collective, pas de souci pour 2011.

Cette année, re-belotte. 3 semaines en août. Et encore j’ai de la chance que ce ne soit pas 4.  Quand elle m’a annoncé les dates, elle a dû voir ma petite moue grimaçante, et elle a cru bon de rajouter « et en plus on a déjà réservé une location ». Ôo

Donc se dessinent plusieurs issues :

- au boulot on t’oblige à prendre juillet et du coup, pour peu que ce soit pareil pour les autres parents,  la nounou a la win puisqu’en vacances pendant 2 mois et ça tout en étant payée…

- tu devras feindre une maladie qui devra te créer un arrêt maladie d’exactement 3 semaines et pile poil pendant la période de vacances que tu avais initialement demandée. Parce que tous les enfants n’ont pas des grands parents à côté ou pire, pas aptes à bien s’en occuper  ou ENCORE pire, pas concernés par leur rôle de grand parents. Ou tout ça en même temps. :/ Bref, pas de solution de garde.

- coup de bol, tu as tes vacances, tout est bien qui finit bien. Ouf, donc, je respire, j’ai encore eu du bol pour 2012.

Et tout ça, sans oublier que t’aimerais mieux, si possible, sans trop en demander, avoir des vacances en famille, donc en espérant que pour ton mari/copain/pacs (/amant) ce ne soit pas aussi compliqué que pour toi.

L’année prochaine, c’est sûr, on prend juillet. Pas d’embouteillages !

bouchons !

 

♥ Semp ♥

Être maman, c’est admirer.

Et pour une fois pas ma bébé. Non, son papa.

J’ai une chance de ouf.

Je pourrais faire cet article en ne disant juste qu’une chose : qu’à mes yeux c’est le meilleur papa et le meilleur mari du monde. Mais nan, je vais détailler.

D’abord, il est grave beau, grand, intelligent, gentil.

Ensuite, il me supporte.

Et par dessus tout, dans son rôle de papa, il est quasi irréprochable. C’est un papa moderne, comme on en fait de plus en plus (certains se reconnaitront).  Il fait le bain, a toujours changé les couches, il fait à manger, les courses, le ménage, il  se levait la nuit, il joue avec elle, la promène. Et surtout, SURTOUT, il s’en occupe beaucoup le matin pour me permettre de me préparer convenablement (et franchement c’est pas peu dire …) .

Je n’oublierai jamais à quel point il m’a soutenu pendant ma grossesse et toutes les épreuves dans notre couple. C’est mon roc, je le trouve tellement plus bon et raisonné que je ne le suis…

Je ne pouvais pas imaginer meilleur papa, je n’ai d’ailleurs connu que cette façon de l’être. Mon propre papa était avant-gardiste et était déjà pour l’égalité hommes/femmes dans les années 70, et, veuf à 38 ans, mon frère et moi avons grandi avec un papa multi-casquettes qui a bien géré.  Aujourd’hui, M. a un papy que beaucoup de mes collègues et amies m’envient, tant il sait s’en occuper tout seul. Rien de bien étonnant dans le fait que je me marie et fasse des enfants avec son double sur ce point là.

Pour résumer,  je suis hyper fière qu’il m’ait choisi Dire qu’on a failli ne pas insister…

ps: tu m’envoies un mail chéri s’il y a des fautes ;)   Love U ♥

 

 

 

 

 

Quoi, elle saute la maternelle ? Amazing !

Être maman, c’est se vanter.

Nan mais clairement, on le fait toutes. Et tous, les papas ne sont pas les derniers pour exagérer les progrès de nos chérubins.

Incroyable, M. saurait déjà compter. Bah si, presque. Quand elle monte les escaliers (bien sûr, toute seule et à cloche pied), elle dit très distinctement « un » « deux ». Le seul truc c’est que c’est en boucle. Donc wé, elle sait compter, jusqu’à 2; et sans le savoir surtout. #lol.

Formidable, selon différentes sources objectives (papy entre autres), elle serait la plus belle des petites filles! Étonnant, nan ?

Extraordinaire ! Elle reconnait sa maison, celle de sa nounou, et les magasins où on a nos habitudes ! Donc au lieu d’y voir un exploit, je me dis « Chouette sa vue et sa mémoire fonctionnent ! »

Tout ça pour dire que je m’en rends compte quand je le fais, et que je me soigne. Ça ne sert à rien de vouloir les faire grandir trop vite, encore une fois chaque chose en son temps : ils marchent et ils parlent quand ils sont prêts, les dents finissent toujours par pousser (les cheveux aussi ?… uiui Sempette, patience), et NON, nos enfants ne sont pas des surdoués parce qu’en l’espace d’une journée ils ont appris à monter sur le canapé ou à rigoler à une grimace. Tout ça est logique et attendu.

Ceci dit, cette petite fille, qui a l’âge de ma bébé, est quand même un poil précoce. Pourtant, je n’arrive pas à trouver ça mignon. Peut être parce que ce n’est pas M. qui chante. :D

 

 

Le shopping, et en particulier chez DPAM !

Être maman, c’est acheter.

Surtout quand t’as fait une fille. Et que, toi, t’es une vraie fille tu vois. Genre rose/pois/nœuds/makeup/étoile.  Et gnan gnan.

Alors pour ma bébé, je me freine. Parce que quand on achète une robe, même 20€, mais que la bébé en question la met 3 fois, ça fout les boules quand même. Bon d’abord t’as les boules  parce qu’ils la font pas chez DPAM en 42. Et puis surtout parce que, perso, pour aller chez la nounou, j’évite la robe. Elles font des balades dans les parcs du coin, des matinées « crapahutage » dans un parc de loisirs, tout ça. Et enfin parce que, prendre une taille en 1 semaine c’est possible (et ça, pour le coup à titre perso, ça me rassure, LOL).

Donc, ici, on croise les doigts pour faire une 2ème fille. Parce que je suis presque sûre que si Numérobis est un garçon, il n’aimera pas les jupes froufrouteuses.

Tout ça pour dire que c’est le Printemps. Et si tu es dévorée par le shopping, tu vois où je veux en venir :B

Heureusement, la boutique Du Pareil Au Même  où je vais toujours à penser à moi !! Plus que 2j pour les -40%, -30% -20% !!!

5 tenues, et une préférée : la 3ème ^^ Et vous, c’est laquelle ?

1ère tenue

 

 

Robe Lison 14.90€

Sandales Manureva 30.03€ (-30% en ce moment 42.90€)

Lunettes 7.50€

 

 

 

 

 

 

Robe DressMarin 16.00€ (-20% en ce moment 20.00€)

Sandales C4Elegamine 21.90€

Gilet Comecardi 15.75€ (-20% en ce moment 22.50€)

 

 

 

 

 

Blouse Gatitoblou 11.50€

Bloomer en jean Bezoeshort 12.90€

Babies en toile Kamillou 10.50€ (-40% en ce moment 17.50€)

 

 

 

 

 

 

 

 

Blouse Dogontop 11.12€ (-20% en ce moment 13.90€)

Sarrouel Shandisarouf 12.95€ (-30% en ce moment 18.50€)

Baskets en toile Kifleuri 20€

 

 

 

 

 

 

Chapeau Jeanechap 10.50€

Robe CitronDress 12.95€ (-30% en ce moment 18.50€)

Babies Dalyaf 26.34€ (-40% en ce moment 43.90€)

Cafardeuse…

Être maman, c’est flancher.

Hum, c’est dimanche, alors le dimanche des fois, la perspective de ré-attaquer le quotidien tout ça tout ça, ça me met en pleine figure ce que je refoule dans le speed de la semaine.

Je sais que je veux un 2ème enfant. Nous le voulons tous les deux. On  voudrait avancer.

Mais comme je l’ai déjà dit, ma boîte va mal, elle est même en plan social. Je pourrais peut être partir prochainement, avec de l’argent ou pas, cela pourrait être l’occasion de revoir notre copie. Parce que là, concrètement, ma situation professionnelle nous bloque à bien des niveaux : pas de déménagement possible (achat ou loc) et donc pas de grossesse à envisager non plus…

Du coup, quelque chose qui est latent en moi depuis un certain temps refait surface. J’ai des envies d’ailleurs. Des envies de renouveau. Besoin d’air. Une envie de partir qui me brûle.

Parce que je voudrais mettre de la distance avec mes beaux parents, avec ma famille toujours trop exigeante à mon goût, de la distance avec le passé aussi. Pourtant, Bordeaux c’est ma ville, l’océan c’est ma vie. Mais j’étouffe ici. Et je ne peux pas et ne veux pas étouffer les miens. Je ne veux pas que M. ressente mon ennui (au sens général hein).

En ce moment, mon vœu le plus tenace, c’est de vendre tout ce que l’on a ici, jusqu’à la dernière petite cuillère, et partir. Même en Pologne. Même en Républicaine Dominicaine (ouais, même.).

 

Bref. En attendant que la situation se débloque ou que l’on prenne des décisions fortes, je fais des mini burgers. Et on voyage en bassine.

Pause « bonheur ».

Être maman, c’est se souvenir.

Yay !!! Avant les giboulées, ma bébé et moi sommes allées nous mettre les pieds dans le sable, sur le bassin. Et heureusement que je me suis décidée parce qu’aujourd’hui, c’est le retour de la grisaille chez nous !

Un petit bonheur de la voir marcher pieds nus dans le sable, le soleil en invité d’honneur. Et pour ma part, après une semaine compliquée au travail, ça a remis les choses en ordre et en perspective. (cherchez pas, j’me comprends !^^)

J’ai hâte d’aller  à l’océan avec elle cet été ! Ça me ramène à mes étés à moi, que j’attendais par dessus tout, l’océan est vraiment mon élément, là où je me ressource, où je me sens chez moi. Et je suis sûre qu’elle fera la folle dans les vagues dans quelques années, comme sa maman le faisait, et que j’aurais aussi peur pour elle qu’on avait peur pour moi.

Note pour plus tard bientôt : et en bonus, une grass’mat’, parce que l’air marin, c’est connu, ça « cane » !

 

Plage!

Quoi de neuf ?

Être maman, c’est observer.

Voilà, elle a 2 ans. Alors des nouveautés apparaissent :

- l’arrivée du pot ou plutôt tenter le pot

- elle on fait des grimaces et elle on rigole comme des p’tits fous

- elle se brosse les dents le soir. Pas évident je trouve car il faut trouver la technique pour lui faire recracher le dentifrice. :/

- ses goûts s’affirment : épinards c’est non désormais, les chaussures c’est « pas cé-là », le pot c’est « pas mainan »

- elle veut faire des câlins à tous les autres enfants de sa taille qu’elle croise. Elle leur fait presque peur dis donc !! Elle les encercle de ses petits bras sans leur demander leur avis. Des fois, ça passe. Des fois moins quand même.

- elle veut tout le temps se déshabiller et adoooore se promener nue… c’est grave ? Et est ce que c’est grave si j’adore la voir faire ça ? ^^

- elle dit « quoi ça? » sans arrêt, en attendant la phase du « pourquoi ? »

- édit : des peurs spontanés se font connaître. Genre ce biscuit la fait hurler !

image

 

Ce qui ne change pas : elle est toujours aussi pot-de-colle ! Impossible pour elle de jouer toute seule ! Heeeeelp !!!

La télé.

Être maman, c’est douter.

J’avoue, je n’arrive pas à avoir un avis arrêté sur la télé et son « influence » sur les enfants.

Entre la recommandation des pédiatres (la règle du 3 6 9 12 , et plus précisément en ce qui nous concerne le « pas de télé avant 3 ans ») et la vraie vie, je me demande si je suis dans le vrai.

M. regarde la télé dans les 45 min par jour aujourd’hui. Le matin, elle ne rate pas La maison de Mickey. Et très franchement, ça nous arrange,  même si on ne l’y a pas vraiment poussé. La vérité c’est que si les parents ne savent pas se passer de la télé, les enfants non plus, dixit Papy, à juste titre je crois.

Forcément que ce n’est pas elle qui a décidé un jour de regarder la télé, mais elle a très vite réclamé Winnie, Mickey et les autres. Et on a très vite cédé quoi, soyons honnêtes.

Mais pourquoi on a cédé si facilement ? Parce que pour nous, regardez Winnie manger du miel et Mickey utiliser son outil mystère (hum hum, ah oui… peut être y a t il des sous entendus dans les dessins animés)  danser la Mickey danse, et bah je ne vois pas en quoi ça peut lui retourner le cerveau.

Et d’un autre côté, je ne sais pas ce qui se passe dans sa petite tête neuve, et puisqu’on dit que le cerveau est une éponge à cet âge là, j’espère juste que je ne me trompe pas. De toute façon, ma bébé est tellement pot de colle que si on veut 30min pour être décent pour sortir (c’est à dire autrement qu’en pyjama), la nounou de rêve c’est la  télé.

Bouhouuuuu, jetez moi des pierres. Mère indigne. Mais maquillée et habillée dignement.

 

Chaque chose en son temps.

Être maman, c’est avancer.

De retour de quelques jours chez papy pour les 2 ans de ma bébé. C’est drôle mais je trouve qu’elle a grandi pendant ces quelques jours. Elle fait des phases courtes, comme hier par exemple, quand on lui a refusé de grignoter, elle nous cloue le bec en disant « c’est pas l’heure papa ». Elle a beaucoup plus de petites attitudes de vraie petite fille et tout. Bref, j’aime.

Oui, j’aime. Parce que, sûrement bizarrement,  je ne ressens pas ce que la plupart des mamans et des papas ressentent en voyant leurs petits grandir. Pour moi, le « ça passe trop vite » n’évoque rien. J’ai aimé chaque étape.

Souvent la marche est difficile à accepter parce que c est leur 1ère victoire sur l’indépendance. Moi, je l’attendais avec enthousiasme ! Idem pour le pot, je connais beaucoup de mères qui redoutent le passage au pot en se disant « ça y est ce n’est plus mon bébé ». Pour moi, ces gestes là ne déterminent pas mon rôle de maman ni son statut de bébé ou de petite fille.

Je pense que je maudirais le temps qui passe dans quelques années. Pour l’instant, si je regarde en arrière, sur ces 2 années avec ma princesse, je n’ai pas l’impression que mon accouchement date d’hier et que le petit bébé que je tenais dans mes bras comme l’objet précieux le plus fragile du monde s’est envolé.

Bref. 2 ans de mommytude où on apprend tous les jours et où on grandit à vue d’œil certes, mais qu’est ce que j’aime ça !

Le pot.

Être maman, c’est insister.

Le pot. Nouvelle étape…

Je suis preneuse de tous les bons conseils. Bon, on commence tout juste mais c’est un peu l’inconnu.

On s’est équipé de petits livres pour nous aider tous à franchir ce cap ^^.

Pour le pot

Ce matin, j’ai tenté une nouvelle fois. Ça se confirme : ma bébé a très bien compris à quoi ça sert, pas de problèmes. Bourriquet a déjà « pouché » un bon nombre de fois dessus. Et elle a déjà mimé faire dans le pot autant de fois.

Donc ce matin, c’est plus un jeu… quand, soudain un pipi arrive !!! Le hic, c’est qu’elle est debout à ce moment là :/ Réflexe de maman qui veut à tout prix une demi-goutte dans le pot, je la pousse. Youpi, on a bien eu 3 gouttes, que dire : une mini flaque au fond du pot :D

C’est peu mais on s’accroche !

Le pot.

ça donne envie pourtant nan ? :)